L’Homme qui Répare les Femmes

L'Homme qui Répare les Femmes_Docteur Mukwege

Je dédie le 8 mars de cette année, Journée Internationale des Droits des Femmes aux centaines de milliers de femmes et de fillettes violées depuis 20 ans en République Démocratique du Congo.

Oui, ça fait 20 ans que ça dure et ça fait 20 ans qu’un Docteur « répare » ces femmes inlassablement. Ca dure tellement que le Docteur Denis Mukwege en est à « réparer » les bébés issus des viols, la 2ème génération à subir les pires atrocités. « Plutôt que d’être achevés, ces bébés broyés sont déposés devant la maison des parents. »

Mais le Docteur Mukwege ne « répare » pas seulement. Il soigne, il panse, il console, il guérit, il met du baume au coeur, il redonne espoir et dignité à toutes ces femmes bafouées et meurtries au plus profond d’elles-mêmes. Par là même, il restaure la foi en l’humanité d’une nation fatiguée par des guerres incessantes, larvées et non-dites; des guerres de prédation sur ses richesses minières dont le coltan (ou tantale), un minerai rare mais indispensable à la fabrication de nos smartphones, ordinateurs, appareils photos, consoles de jeux et autres gadgets électroniques. 80 % des réserves mondiales de tantale se trouvent en République Démocratique du Congo dans la région du Kivu, à l’est du pays.

Pour s’approprier les terres riches en tantale, des milices et des forces armées de tous bords déciment les villages, violent bébés, enfants, femmes, hommes et personnes âgées et chassent les survivants dans la forêt – 1.6 millions de personnes sont aujourd’hui déplacées dans leur propre pays. Le tantale est ensuite revendu au Rwanda, pays voisin et exportateur de coltan alors qu’il n’en détient aucunes réserves.

Pendant ce temps, le Docteur Mukwege « répare » et parcourt le monde entier pour alerter l’opinion, pour que ces crimes abominables cessent et pour que leurs auteurs soient poursuivis. Il a soigné près de 40’000 victimes de violences sexuelles, il a échappé à 6 attentats, il s’est exilé en Europe pour des raisons de sécurité mais est il est finalement revenu au Kivu sur l’appel incessant de ces femmes qu’il a portées, qu’il porte encore et qui le portent à leur tour de leur résilience.

Dans le film « L’Homme qui Répare les Femmes«  du réalisateur Thierry Michel, le Docteur Denis Mukwege raconte sa croisade. Il dénonce pour la enième fois des crimes de guerre révoltants qui perdurent pendant que la communauté internationale lui décerne des prix prestigieux.

Ce chirurgien – dont la renommée n’est plus à faire – accorde conférences et débats avec un courage et une simplicité à couper le souffle: « Il présentera ce soir aux Nations Unies une pétition réclamant la fin de l’impunité pour les responsables de viols et d’abus sexuels dans son pays. La pétition, signée par environ 200 organisations, sera remise au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU à Genève à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes. Le texte, intitulé « Non à l’Impunité« , réclame notamment que le Conseil publie une liste jusqu’ici secrète – oui, secrète – de 617 personnes soupçonnées d’avoir commis des viols et des atteintes aux droits humains en RDC entre 1993 et 2003. »

Et moi j’en ai plus qu’assez d’entendre parler de clitoris découpés et exhibés comme des trophées, de baïonnettes enfoncées dans les vagins des femmes, de foetus arrachés aux ventres de leurs mères, de pénis sectionnés et enfoncés dans les bouches des femmes, de garçons ou d’hommes obligés de violer leurs mères ou leurs femmes devant tout le village puis de leur couper les seins, de vagins lacérés ou brûlés à la soude caustique, de bébés aux intestins perforés et d’enfants fracassés à coup de hache.

Oui, j’en ai plus qu’assez de voir le Docteur Mukwege arpenter le monde dans tous les sens pendant que nous utilisons nos téléphones portables et nos ordinateurs comme si tout était normal.

Le Docteur Mukwege est un homme debout. Mettons nous debout avec cet homme qui a dit un jour: « La majorité des hommes ne violent pas mais ils se taisent. C’est aussi là où les choses doivent changer. »

  • Allons voir le film « L’Homme qui Répare les Femmes » en France, en Suisse le 9 mars, à Kinshasa en RDC du 15 au 16 mars, et partout.
  • Signons la pétition qui exhorte le HCDH (Haut Commissarait des Droits de l’Homme) à rendre public le rapport « Mapping » identifiant les 617 présumés responsables d’exactions extrêmes envers le peuple congolais.
  • Soutenons l’hôpital du Docteur Mukwege: l’hôpital Général de Panzi est un véritable havre de paix pour les femmes du Kivu.
  • Achetons un smartphone éthique ou demandons à nos opérateurs de le proposer dans leurs forfaits, comme le fait Swisscom.
  • Interpellons les marques de nos téléphones, ordinateurs, appareils photos, consoles de jeux, etc… sur le scandale du coltan, le coltan du sang.

Le Docteur Mukwege est un héros dont l’humanité en fait notre Docteur à toutes et à tous.

Mettons nous debout avec cet homme qui sait « qu’en République Démocratique du Congo, les femmes portent le pays. Le 8 mars, Journée des Droits des Femmes, est une manière supplémentaire de leur rendre hommage. »

=================================================

« Plus de 6 millions de Congolais ont été tués dans les guerres et les guérillas, ce qui fait de ce conflit le plus meurtrier depuis la 2nde guerre mondiale.

6 millions de tués, c’est 26 fois l’hécatombe du Tsunami de 2004, 26 fois celle du séisme d’Haïti en 2010, 330 fois le Tsunami du Japon en 2011, soit plus de 2 TGV de cadavres par jour pendant 20 ans…

Il est temps de mettre fin à ce crime incroyable de l’humanité contre l’humanité ! »

===========     Texte extrait de « Portables du Sang »    ==========

A propos Not a Chocolate Cake

Serial blogueuse - Intérêts en Relations Publiques, en Communication et en Réseaux Sociaux - CV Infographique: http://vizualize.me/Kabisu
Galerie | Cet article, publié dans Mutilations, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’Homme qui Répare les Femmes

  1. A reblogué ceci sur Peuvent-ils souffrir ?et a ajouté:
    Parce que je n’ai pas eu beaucoup de temps pour écrire et encore moins envie d’écrire encore une fois que le 8 mars n’est pas un jour de « fête » de « Lafame » mais bien une Journée de sensibilisation aux luttes pour les droits humains que sont les droits humains.
    Mais surtout parce que je partage entièrement le point de vue de Not a Chocolate Cake, je partage son billet sur les violences faites aux femmes et aux enfants au Congo.
    Agissons autant que possible !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s