25 novembre – Journée contre les violences faites aux femmes #3

Bebe_Malo

Immense star dans son pays, la chanteuse espagnole Bebe est une artiste de son temps qui parle vrai et écrit les choses de la vie, de son époque. Ses paroles engagées dérangent dans un style pop rock latino nourrit de flamenco et de guitares acoustiques. Bébé est féministe, écolo et bohème.
En 2004, Bebe sort son premier album intitulé « Pafuera Telarañas« . Parmi les chansons les plus connues, notons le single « Malo » qui dénonce les violences conjugales et les comportements machistes.
« Malo » est un cri de rage contre le machisme dans le pays qui a inventé ce mot (de macho, mâle). Une arme contre la violence faite aux femmes.
Bebe dit qu’elle est fière de voir des hommes chanter « Malo » lors de ses concerts.

« Malo »
« Mauvais »

Apareciste una noche fría con olor a tabaco sucio y a ginebra.
Tu es apparu dans la nuit froide, puant le tabac sale et le gin,
El miedo ya me recorría mientras cruzaba los deditos tras la puerta.
C’est alors que la peur me parcouru pendant que je croisais les doigts derrière la porte.

Tu carita de niño guapo se la ha ido comiendo el tiempo por tus venas,
Le temps a petit à petit dévoré ton visage de joli petit garçon par tes veines
Y tu inseguridad machita se refleja cada día en mi lagrimita.
Et ton insécurité de macho se reflète chaque jour dans ma petite larme.

Una vez más, no por favor, que estoy cansada.
Une fois de plus, non s’il te plait, je suis fatiguée.
Y no puedo con el corazón,
Et mon coeur ne le supporte plus,
Una vez más, no mi amor, por favor, no grites,
Une fois de plus, no mon amour, s’il te plait, ne crie pas,
Que los niños duermen.
Les enfants dorment.

Voy a volverme como el fuego,
Je vais revenir comme le feu,
Voy a quemar tu puño de acero,
Je vais brûler ton poing d’acier,
Y del morado de mis mejillas saldrá el valor
Et le courage sortira des bleus de mes joues
Pa’ cobrarme las heridas.
Pour emporter les blessures.

Malo, malo, malo eres.
Mauvais, mauvais, mauvais que tu es.
No se daña a quien se quiere, no.
On ne fait pas de mal à ceux qu’on aime, non.
Tonto, tonto, tonto eres,
Idiot, idiot, idiot que tu es,
No te pienses mejor que las mujeres.
Ne te crois pas meilleur que les femmes.

El día es gris cuando tú estás,
Le jour est maussade quand tu es là,
Y el sol vuelve a salir cuando te vas,
Et le soleil sort enfin quand tu t’en vas,
Y la penita de mi corazón
Et la peine de mon coeur
Yo me la tengo que tragar con el fogón.
Je dois me l’avaler avec le fourneau aussi.
Mi carita de niña linda se ha ido envejeciendo en el silencio.
Mon visage de belle femme s’est peu à eu vieilli dans le silence.
Cada vez que me dices ‘puta’ se hace tu cerebro más pequeño.
Chaque fois que tu me traites de ‘pute’ ton cerveau rétrécit un peu plus.

Una vez más, no por favor, que estoy cansada.
Une fois de plus, non je t’en prie, je suis fatiguée.
Y no puedo con el corazón.
Et mon coeur n’en peut plus.
Una vez más, no mi amor, por favor, no grites,
Une fois de plus, non mon amour, je t’en prie, ne crie pas,
Que los niños duermen.
Les enfants dorment.

Voy a volverme como el fuego,
Je vais revenir comme le feu,
Voy a quemar tu puño de acero.
Je vais brûler ton poing d’acier.
Y del morado de mis mejillas saldrá el valor
Et le courage sortira des bleus de mes joues
Pa’ cobrarme las heridas.
Pour emporter les blessures.

Malo, malo, malo eres.
Mauvais, mauvais, mauvais que tu es.
No se daña a quien se quiere, no.
On ne fait pas de mal à ceux qu’on aime, non.
Tonto, tonto, tonto eres,
Idiot, idiot, idiot que tu es,
No te pienses mejor que las mujeres.
Ne te crois pas meilleur que les femmes.

Voy a volverme como el fuego,
Je vais revenir comme le feu,
Voy a quemar tu puño de acero.
Je vais brûler ton poing d’acier.
Y del morado de mis mejillas saldrá el valor
Et le courage sortira des bleus de mes joues
Pa’ cobrarme las heridas.
Pour emporter les blessures.

Malo, malo, malo eres.
Mauvais, mauvais, mauvais que tu es.
No se daña a quien se quiere, no.
On ne fait pas de mal à ceux qu’on aime, non.
Tonto, tonto, tonto eres,
Idiot, idiot, idiot que tu es,
No te pienses mejor que las mujeres.
Ne te crois pas meilleur que les femmes.

Malo, malo, malo eres.
Mauvais, mauvais, mauvais que tu es.
Malo eres porque quieres.
Tu es mauvais parce que tu le veux.
Malo, malo, malo eres.
Mauvais, mauvais, mauvais que tu es.
No me chilles que me duele.
Ne me crie pas dessus, tu me fais mal.

Eres vil y eres malo,
Tu es méprisable et tu es mauvais,
Y no te pienses mejor que yo ni que nadie,
Et ne te crois pas meilleur que moi, ni que personne,
Y ahora yo me fumo un cigarrito,
Et maintenant je me fume une cigarette,
Y te echo el humo en el corazoncito porque
Et je t’envoie la fumée dans le coeur parce que
Malo, malo, malo eres tú ; malo, malo, malo eres, sí ;
Toi tu es mauvais, mauvais, mauvais ; mauvais, mauvais, mauvais que tu es, oui ;
Malo, malo, malo eres, siempre ; malo, malo, malo eres
Mauvais, mauvais, mauvais que tu es, toujours ; mauvais, mauvais, mauvais que tu es.

Source des paroles: La Coccinelle

A propos Not a Chocolate Cake

Serial blogueuse - Intérêts en Relations Publiques, en Communication et en Réseaux Sociaux - CV Infographique: http://vizualize.me/Kabisu
Galerie | Cet article, publié dans Clips vidéo, Droit des femmes, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s