Enfances violées

 

Qu’est-ce qu’un abus sexuel?

On distingue trois grandes catégories d’abus: les abus avec pénétration sexuelle, les abus avec contact corporel (attouchements, caresses imposées, masturbation forcée de l’agresseur) et les abus n’impliquant pas de contact corporel (exhibitionnisme, contrainte à regarder du matériel pornographique, gestes, paroles et mails obscènes, etc.)

En Suisse, selon la loi, tous ces actes sont qualifiés de violences sexuelles et constituent des délits ou des crimes. Ils sont poursuivis d’office ou sur plainte, en fonction de leur gravité.

 

Une fille sur quatre est victime d’abus sexuels!

Le plus souvent elle porte seule son lourd secret, sans dénoncer son agresseur. Des lectrices de Femina ont décidé de briser la loi du silence et témoignent:

Sokira est une étudiante abusée dans son enfance par son père et par un ami de la famille. Le fait de rencontrer d’autres victimes au sein d’une association lui a donné envie de se battre. Elle a décidé d’organiser une manifestation à Lausanne, le 13 octobre 2012, pour attirer l’attention sur des actes trop souvent passés sous silence.

Sokira se bat, mais non sans une certaine ambivalence. «J’ai fait un pas immense cette année. J’ai choisi de couper les ponts avec ma famille que j’aime et qui ne me comprend pas», explique-t-elle en ajoutant qu’elle ne portera pas plainte: «Je n’ai aucune envie de voir mon père en prison, cela ne m’apporterait rien. J’aime quand même mon père et puis je méprise la justice. Une fille que je connais a porté plainte et elle sait déjà que c’est inutile, car dès qu’il y a un doute, on ne peut pas mettre quelqu’un en prison.»

Les personnes désireuses de participer à la manifestation que prévoit d’organiser Sokira peuvent lui écrire à l’adresse e-mail suivante: sokira-justice[at]hotmail.ch

 

Selon une recherche menée par l’association Dis No pendant deux ans, dans 75% à 92% des cas, les abus sexuels ne sont pas dénoncés. «Il faut du courage pour dénoncer son agresseur, relève François Boillat, médiateur et président de Dis No. Et quand dénonciation il y a, les sanctions sont rares. Pour que la justice sanctionne le violeur, il faut des preuves. Sans preuve, il n’y a pas de condamnation. Or il n’y a de preuves que dans un cas sur mille.»

En faisant un signalement, une victime n’obtiendra pas réparation en justice, si l’acte est prescrit. Mais elle évitera peut-être que d’autres enfants soient abusés à leur tour, car l’agresseur restera dans le collimateur de la justice.

Pour en apprendre d’avantage sur ce phénomène insoupçonné , lisez la totalité de l’article écrit par Marlyse Tschui et qui se trouve en ligne sur le site de Femina.ch.

 

Abus sexuels: A qui s’adresser?

En Suisse romande, divers centres et des associations proposent aide, soutien et orientation aux victimes d’abus sexuels et à leurs proches.

– Tous les cantons disposent de Centres de consultation LAVI (Loi Fédérale d’Aide aux Victimes d’Infraction).

– Genève: CTAS Association – Pour les personnes victimes d’abus sexuels durant l’enfance et l’adolescence.

– Vaud, Valais, Fribourg: Faire Le Pas – Centre de compétence et de consultation spécialisés dans le domaine des agressions sexuelles.

– Valais, Vaud, Genève: Patouch – Association romande de prévention de la violence envers les enfants.

– Vaud: Familles Solidaires – Association offrant soutien aux enfants et adolescents victimes d’abus sexuels ainsi qu’à leur famille.

– Valais: Dis No – Association pour la prévention de la maltraitance et des abus sexuels envers les enfants.

– Neuchâtel: Osez Dire – Association d’aide aux victimes d’inceste et d’abus sexuels, ainsi qu’à leurs proches.

– Jura: SAVAS – Service d’aide aux victimes d’abus sexuels, la Chaux-de-Fonds. Tél. 032  919 66 44.

 

A propos Not a Chocolate Cake

Serial blogueuse - Intérêts en Relations Publiques, en Communication et en Réseaux Sociaux - CV Infographique: http://vizualize.me/Kabisu
Galerie | Cet article, publié dans Dès l'enfance, Harcèlement sexuel, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s