B16B00B5: Microsoft et le scandale du code « gros nichons »

 

Des développeurs américains ont déniché un bout de code intitulé « gros nichons » au coeur de programmes Microsoft. L’éditeur a été contraint de s’excuser.

(Par Ludwig Gallet – L’expansion, 20 juillet 2012)

0xB16B00B5. A priori, cette suite de chiffres et de lettres n’a pas vraiment de quoi choquer. Elle correspond au nom d’une partie du code permettant de faire tourner les logiciels made in Microsoft sur le système d’exploitation Linux. Mais au cas où vous ne vous en seriez pas déjà aperçu, elle n’est pas très politiquement correcte. Au point de déclencher une petite polémique au pays de l’Oncle Sam, comme le révèle la BBC.

Car si l’on inspecte de plus près ce qui n’est qu’un charabia pour bon nombre d’entre nous, on peut isoler la suite B16B00B5, qui dessine plus ou moins les mots anglais BIG BOOBS. Ce qui peut se traduire – quelle horreur!- par « gros nichons » dans la langue de Molière. Le problème, c’est que cette facétie a fini par venir sous les yeux d’un certain Paolo Bonzini, développeur sur le kernel (le noyau) Linux, qui l’a signalée en postant le commentaire suivant : « Quelqu’un a essayé d’être drôle, je suppose« .

Apparemment, le quelqu’un en question n’a pas fait rire son employeur. Dès l’instant où il a été alerté, Microsoft s’est en effet empressé de publier un communiqué. « Nous remercions la communauté pour nous avoir rapporté ce problème et nous nous excusons pour cette chaîne offensante« . Il a annoncé préparer rapidement un patch correctif pour la changer, répondant ainsi aux appels lancés par certains développeurs Linux.

Matthew Garrett, qui travaille chez Red Hat, avait en effet auparavant dénoncé sur son blog, un « comportement puéril, qui contribue à faire persister l’idée selon laquelle le développement de logiciels est un club de garçons où les filles ne sont pas les bienvenues« . Ce féministe convaincu révèle au passage que la première version du code utilisait une chaîne de caractères tout aussi choquante: 0x0B00B135, laissant ainsi apparaître le non moins osé « BOOBIES« .

Selon la BBC, c’est un grand débat de moralisation qui s’est depuis lancé sur le « Linux mailing list ». On y dénonce tout le sexisme qui se dégage de cette affaire et les développeurs réfléchissent aux changements à opérer dans leur conduite.

 

À propos de Not a Chocolate Cake

Serial blogueuse - Intérêts en Relations Publiques, en Communication et en Réseaux Sociaux - CV Infographique: http://vizualize.me/Kabisu
Galerie | Ce contenu a été publié dans Langage non-sexiste: modes d'emploi, Symboles sexistes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à B16B00B5: Microsoft et le scandale du code « gros nichons »

  1. elfvy dit :

    Ah bah on aura tout vu ; j’imagine les private jokes des mâles connaisseurs :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s