Pub sexiste – Les gagnants de la semaine (5)

 

Alors que le soleil du mois d’août sonnait l’heure d’une petite pause, la pub sexiste, elle, ne dormait pas.

Voici un petit choix signalé par des lectrices que je remercie vivement au passage et qui ont répondu à l’appel : « Signalez la pub sexiste à Not a Chocolate Cake« 

 

- Anna alerte sur un phénomène qui prend de l’ampleur: la sexualisation des petites filles. Cette fois, c’est une marque de lingerie pour enfants qui crée la polémique en France. Les médias de plusieurs pays se sont montrés scandalisés.

 
 

 

- Anaïs Misfits pointe d’un billet incisif la campagne initiée par la ville de Belgrade « For beautiful city. Clean up after your dog ». Se mettre à quatre pattes, ça « glamourise » le ramassage des crottes de chiens … Quelle vie de chien, enfin de chienne!

 
 

 

- VenusNewz dénonce la violence domestique banalisée par la publicité. « Soyez jolie quoiqu’il vous arrive – Look good in all you do », prônent les publicités pour un salon de coiffure canadien. Sur l’un des six clichés de la campagne, c’est une femme battue par son compagnon, affublée d’un cocard, qui pose toute crinière dehors. Suite aux réactions outrées des internautes et de diverses personnalités, des excuses quelque peu ironiques sont finalement présentées en hommage aux victimes des violences conjugales.

 
 
 

- Pour finir cette série, dénichée sur Le dernier des Blogs, la publicité selon Sixt réserve un accueil triomphal à DSK. Après tout, les roses sont faites pour être cueillies … Et qu’on n’y voie surtout pas l’apologie du harcèlement sexuel!

 

À propos de Not a Chocolate Cake

Serial blogueuse - Intérêts en Relations Publiques, en Communication et en Réseaux Sociaux - CV Infographique: http://vizualize.me/Kabisu
Galerie | Ce contenu a été publié dans Dès l'enfance, Symboles sexistes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Pub sexiste – Les gagnants de la semaine (5)

  1. Krysalia dit :

    une pub qui m’a choquée c’est une un peu ancienne (un an ou deux) pour les bonbons ricola. une fille dans un bureau se voit proposer un bonbon ricola qu’elle REFUSE. elle dit poliment « NON MERCI ». C’est fort clair et sans ambiguïté. Le type la rend alors inconsciente on ne sait comment et pendant que ses copains s’affairent à créer un décor derrière elle, il lui ouvre la bouche et y place le bonbon. Donc il la viole, symboliquement, parce qu’il introduit quelque chose dans son corps sans son consentement – non-consement qu’il a parfaitement entendu – et alors qu’elle est inconsciente.
    ensuite la fille se réveille et fait hmmm de bonheur. ricolaaaa, fin de la pub.

    j’y vois un parralèle effrayant avec la logique de tout violeur : elle dit peut être non, mais elle pense oui. Une fois que je lui aurai fait goûter elle aimera c’est certain. il suffit que j’aie assez de talent et elle en redemandera parce que je suis très bon et que tout le monde veut ce que j’ai à offrir, y compris elle. donc je ne lui force pas la main, je l’aide à comprendre qu’elle voulait vraiment que je fasse cela !

    je ne comprends pas la logique du publicitaire : si la fille lorsqu’on lui propose le bonbon avait dit « oui j’en veux un, merci bien », la pub aurait pu être la même mais sans cette signification autant malsaine qu’innapropriée…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s